BONNE ANNEE 2017

Je souhaite à tous les adhérents de l’Union des Amis de Vaucresson, à tous les Vaucressonnais et à tous ceux qui nous lisent une bonne année 2017.

La mission de notre association est de protéger notre environnement et la qualité de vie à laquelle nous sommes tous attachés.

VAUCRESSON est à un tournant de son urbanisation.

L’élaboration du Plan Local d’Urbanisme (PLU) a été menée sans concertation avec la population, et son adoption par l’Etablissement Public Territorial Paris Ouest La Défense (POLD) fin septembre 2016 ouvre la porte à une très importante pression urbaine notamment sur l’espace réduit du centre ville.

La concentration de la densification sur ce périmètre restreint et avec des hauteurs inhabituelles pour Vaucresson entrave la maîtrise des enjeux exposés dans le Projet d’Aménagement et de Développement Durables (P.A.D.D), aux premiers rangs desquels la préservation de « l’identité qualitative au centre ville » et « la diversification de l’offre de logements en favorisant la mixité sociale » auxquels l’U.A.V. souscrit pleinement.

Or les projets qui se font jour menacent l’identité de notre ville et notre cadre de vie.

En fixant un objectif de production de 240 logements dans l’OAP CENTRE VILLE-SECTEUR GARE, dont « au moins 50% de logements aidés », il était particulièrement difficile d’imaginer, derrière cette formulation délusoire, que la Ville prévoyait en fait d’y construire ou aménager 100% de logements sociaux.

La Ville a signé une convention en 2014 avec l’Etablissement public foncier d’Ile-de-France (EPF IDF) pour que l’EPF IDF gère à la place de la ville les opérations foncières et immobilières. Depuis la validation du PLU par l’EPT POLD, l’EPF IDF n’a pas tardé à multiplier les offres de rachat de TOUS les biens immobiliers en centre-ville.

Le Conseil Municipal du 17 décembre 2016 a donné le droit de préemption renforcé à l’EPF IDF, avec pour conséquence à très court terme, une dépréciation financière du centre-ville. Cette dévalorisation du patrimoine foncier ne tardera pas à toucher les quartiers limitrophes et, à moyen terme, les secteurs résidentiels les plus protégés. L’EPF IDF peut intervenir sur toute la ville et détient un droit prioritaire pour racheter appartements, villas et commerces au plus bas sur la base fixée par les Domaines.

Ce choix urbanistique en rupture avec le bâti existant nuit à la qualité architecturale du patrimoine de Vaucresson. Il ne traduit pas les souhaits des habitants attachés au caractère de leur cadre de vie. Les hauteurs de construction autorisées de 15 et 19 mètres (soit entre 4 et 5 étages + rez-de-chaussée) de part et d’autre du Boulevard de la République (et même de l’étroite rue Testu) sont contraires à l’esprit « village » censé être préservé par l’équipe municipale. Ces hauteurs obèrent complètement les percées visuelles et cônes de vue depuis tout point de la Place de la Gare regardant vers les coteaux nord.

Inversement, les règles de hauteurs maximales des zones limitrophes sont inférieures à celles des constructions existantes, ce qui va à l’encontre de l’objectif de modération de consommation de l’espace prescrit par les textes législatifs issus du Grenelle de l’environnement et auquel Vaucresson doit se conformer, a fortiori quand la Commission du « Développement Durable et transition énergétique » de l’EPT POLD est présidée par le maire de notre commune.

Nous pensons que les objectifs de densification inscrits dans la Loi Alur sont possibles dans le respect du tissu urbain et des formes architecturales existantes à Vaucresson et nous veillerons à leur préservation.

L’UAV a déjà soulevé l’insuffisance des orientations du PADD en matière de stationnement, devenu plus que jamais une préoccupation majeure pour l’ensemble des Vaucressonnais et le maintien des commerces de proximité. Si la multiplication des travaux d’aménagements et de voiries qui n’en finissent pas accentue la pénurie de places, on ne peut que déplorer les choix malheureux de modalités de stationnement ne tenant aucun compte des dimensions des véhicules. Ces derniers débordent désormais pour partie sur l’unique voie de circulation dont la largeur insuffisante impose aux conducteurs des manœuvres longues et complexes, au détriment de l’accessibilité aux commerces de proximité chers aux Vaucressonnais.

Les dispenses de création d’aires de stationnement accordées dans le cadre des constructions nouvelles comprenant des logements sociaux dans un périmètre de 500 mètres autour de la Gare ne sont pas de nature à nous rassurer.

En matière de vie des habitants, cette nouvelle année malheureusement apporte son lot de dégradation de services à la population avec la disparition programmée de la Poste courant janvier 2017. Le maire assurait fin 2014 en Conseil Municipal que La Poste ferait partie du projet Cœur de Ville, et son contraire en octobre 2016.  Il ne subsisterait qu’un guichet en centre ville, le retrait des recommandés et des colis étant déplacé au Super U.

Il est difficile d’y voir clair aujourd’hui : la Direction de la Poste a annulé à 2 reprises nos rendez-vous, bien que 2000 Vaucressonnais aient signé la pétition de l’UAV pour le maintien du bureau de Poste à Vaucresson. La Poste se refuse toujours à nous communiquer les échanges de courrier qu’elle a eus avec la ville dès le printemps 2016. Or les modalités de la présence postale territoriale découlent d’obligations législatives qui disposent qu’un bureau de poste ne peut être transformé en APC/API (Agence Postale Communale ou Intercommunale), en relais poste ou en toute autre forme de mutualisation validée par l’Observatoire de la présence postale territoriale qu’à l’issue d’un diagnostic partagé entre la commune et La Poste et cela APRES l’accord préalable du maire ET du conseil municipal qui valident le changement de statut du point de contact et la nature du partenariat.

Nous ne baissons pas les bras et serons attentifs à toute délibération municipale sur ce sujet.

Notre association, qui vient de fêter ses 50 ans, sera intransigeante sur le besoin de DIALOGUE et de CONCERTATION. A l’aube de cette nouvelle année, nous voyons dans le refus de Mme Le maire d’accorder une subvention de principe à l’UAV au titre de 2017 au motif qu’elle « veut voir tout ce que l’UAV va faire de positif pour la ville de Vaucresson », une formidable opportunité pour la population de s’exprimer sur ce qu’elle considère être dans l’intérêt de la Ville avec l’espoir d’une meilleure adéquation de la politique de la Ville avec les attentes des habitants.  A cet égard, nous prenons acte  de l’adoption définitive du projet de loi Égalité et Citoyenneté par l’Assemblée nationale le 22 décembre 2016 qui, dans son titre III, consacre et crée de nouveaux droits au bénéfice de l’ensemble des citoyens, dont, notamment, « l’extension du rôle des conseils citoyens, au travers de la reconnaissance d’un droit d’interpellation qui permettra de modifier le contrat de ville afin de mieux répondre aux besoins des habitants ».

Sur ces nouvelles bases, mon vœu est que 2017 voie prospérer une coopération sincère avec la commune fondée sur une véritable concertation et une écoute réciproque, dans la pure tradition de l’UAV.

Le Conseil d’Administration de l’UAV se joint à moi pour vous souhaiter à tous une très bonne année 2017 et vous donner rendez-vous lundi 30 janvier 2017 à 20h30 au Salon d’Honneur pour recueillir vos avis.

Louis Vallin,

Président


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s